StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Dauzac

Margaux

5ème Grand Cru Classé

dernière mise à jour : dimanche 10 janvier 2010
 

A Château Dauzac, la pratique de la viticulture remonte loin puisqu'on en retrouve la trace, dans certaines archives, au 13ème siècle déjà.

Le Domaine

Dauzac est voisin des Châteaux Siran et Giscours sur la commune de Margaux. Il faut cependant attendre l'arrivée de Thomas Michel Lynch en 1740, pour que le grand vignoble que l'on connaît aujourd'hui soit constitué. Château Dauzac entre dans le Classement Officiel de 1855 en tant que 5ème Grand Cru classé. Plus tard, alors que Dauzac appartenait aux négociants Johnston, c'est à Ernest David, le Maître de chai du domaine en 1885, qu'on doit la mise au point de la fameuse "bouillie bordelaise", composition de cuivre et de chaux, afin de lutter contre le mildiou qui menaçait l'ensemble du vignoble européen. Racheté en 1989 par la Mutuelle d'Assurances des Instituteurs de France (MAIF), la gestion de Château Dauzac est confiée en 1992, à André Lurton (Château La Louvière). De nombreux investissements furent consentis à cette époque, tant au vignoble que sur les installations techniques.

À la vigne

Le vignoble de Château Dauzac s'étend sur 50 ha, dont 5 ha en dehors de l'AOC Margaux et commercialisés en tant que Haut-Médoc, sous le nom de Château Labarde. Les sols sont composés de graves de Günz profondes. L'encépagement est de 58% de Cabernet-Sauvignon, 37% Merlot et 5% de Cabernet-Franc. La densité de plantation des vignes est de 10'000 pieds / ha et, après le programme de replantation du vignoble, leur âge moyen est encore jeune - de l'ordre de 20 ans environ.

Au chai

Les vendanges à Dauzac sont effectuées sur une base parcellaire et variétale. Les raisins sont éraflés et foulés, puis fermentés en cuves inox thermorégulées à 30°, équipées d'un système breveté d'émiettage du marc, ce qui permet une bonne extraction des tanins. Après la fermentation malolactique en cuve, les vins sont mis en barriques neuves pour 50% à 80% et l'élevage dure environ un an.

En bouteille

Château Dauzac produit environ 250'000 bouteilles par année. Le domaine produit également un second vin, La Bastide Dauzac. Avec l'arrivée du présent propriétaire, la qualité a progressivement gagné en définition avec des vins fermes mais bien fruités. 

Les récents millésimes du Château Dauzac sont réussis, dont un excellent 2006. L'éclipse du cru lors des années 1990 s'explique par le programme intensif de replantation du vignoble à cette époque.

-

Château Dauzac, étiquette

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Dauzac, La Bastide Dauzac (second vin)

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - MARGAUX

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2008 89.0 99.8 1.94
2007 87.8 99.2 1.71
2006 89.8 100.5 1.73
2005 87.3 99.7 3.62
2004 85.2 99.1 4.31
2003 84.7 99.0 4.8
2002 83.7 98.4 3.34
2001 82.2 97.8 4.41
2000 84.0 98.5 4.81
1999 83.7 98.5 7.11
1998 87.7 102.4 5.37
1997 83.5 99.7 5.54

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Alain Bringolf - 10/2006

La robe est mauve, assez intense.
Beaux arômes fondus de fruits noirs - cassis, groseille et de fumé.
Tout au long de la bouche, Dauzac 2004 ne montre pas d'aspérités, sphérique et sensuel. La trame est relativement serrée et la structure fruitée est soutenue par une bonne vivacité. Finale longue et équilibrée.
Une réussite du domaine.


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle
  • Him Motion