StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Figeac

Saint-Emilion Grand Cru

1er Grand Cru Classé B

dernière mise à jour : mardi 09 février 2010
 

La propriété de Château Figeac trouve l'origine de son nom dès le IIème siècle après J.C. Au 19ème siècle, diverses successions ont scindé le domaine originel de près de 200 ha en plusieurs parcelles.

Le Domaine

Des dépendances telles que celle de Cheval Blanc, qui a donné naissance à ce cru célèbre, ont également été vendues à cette époque. C'est la famille Manoncourt qui possède aujourd'hui ce 1er Grand Cru Classé B de Saint-Emilion, et ce depuis 1893. 

Géographiquement, la propriété de Figeac se situe dans la région dite des « Les Graves de Saint-Emilion » laquelle représente 60 hectares sur les 5000 qui forment l’appellation. Figeac à lui seul possède la moitié de ce terrain exceptionnel. L'introduction dans le temps de différentes techniques novatrices comme le relèvement du palissage pour compenser l'ensoleillement dans les années 40, les fermentations malolactiques reprises ensuite par les théories du Pr Emile Peynaud dans les années 50, l’installation de cuves inox dans les années 70 ou le lancement du premier site internet viticole au début des années 90, ont longtemps donné une image innovante à Château Figeac.

À la vigne

Le vignoble de 40ha d’un seul tenant de Château Figeac, se situe sur trois croupes de graves propices aux drainages naturels. Sa composition est relativement proche de celle que l'on trouve sur l'appellation médocaine de Margaux. Figeac se distingue nettement des autres Grands Crus Classés situés plus près de la Cité médiévale de Saint-Emilion, dans le sens que Château Figeac partage, avec Cheval-Blanc, un sous-sol composé principalement de galets (graves de Günz), avec parfois en surface, du sable éolien. Ceci explique la forte proportion de Cabernet-Sauvignon et de Cabernet-Franc à Figeac, cépages particulièrement bien adaptés à ce type de sol.

La conduite du vignoble de Figeac et de la vinification est toujours réalisée avec grand soin. A Figeac, la densité de plantation est de 5'800 pieds avec une replantation à 6'000 avec selon les besoins, un enherbement entre les rangs (non systématique, dépend de différentes données agronomiques). A la vigne, la culture est raisonnée et depuis 2010, le désherbage est entièrement mécanique. Après la taille, les sarments sont broyés afin de faire un compost naturel.

Actuellement, de nombreuses expériences sont menées pour améliorer la conduite et la protection phytosanitaire du vignoble. Des contrôles sur pulvérisateurs sont effectués pour traiter au plus fin. Des travaux en vert sont également réalisés afin de limiter les rendements. La taille est médocaine à deux lattes sèches. La replantation est adaptée aux différents types de sols et aux exigences de chaque cépage. Au cours de ces dernières années, la propriété de Figeac a consenti des investissements considérables sur le matériel dédié à son vignoble ainsi qu’à la restructuration des parcelles en fonction des cépages. Tout ceci a pour objectif de pérenniser une production très qualitative dans le long terme.

Avant la vendange, des protocoles de suivi de maturité par parcelles, sont instaurés. Les plus jeunes vignes, plus précoces, sont vendangées en premier. Viennent ensuite le Merlot, le Cabernet-Franc. Le Cabernet-Sauvignon, plus tardif, est vendangé en dernier. L’équipe de 30 vendangeurs effectue un premier tri à la vigne puis le raisin est acheminé au chai en cagettes de 25kg. Celles-ci sont bâchées et déchargées à la salle de réception des vendanges. Les cagettes sont alors pesées puis les raisins passent sur une table vibrante, puis une table de tri où 4 à 6 personnes continuent d’écarter les grappes indésirables pour l’élaboration d’un grand vin. Le raisin est alors éraflé et passe par une deuxième table où les baies sont triées par tailles et où sont enlevées les pédicelles. Un fouloir va alors légèrement éclater les baies.

Au chai

La matière est ensuite acheminée en cuves de bois (145hl) ou inox thermorégulées. La propriété projette de construire, ces prochaines années, un tout nouveau cuvier qui permettra une meilleure approche parcellaire. La macération préfermentaire au dessous de 18° durera de 48 à 72h. Les températures sont alors montées progressivement jusqu’à 26-28° pour la fermentation alcoolique avec des levures sélectionnées. Durant 21 à 25 jours, des remontages sont effectués par cycles, qui diminuent au fur et à mesure de la fermentation. Les cuves sont ouvertes sur le dessus, ce qui facilite le travail du marc et qui permet l’immersion du marc en phase post fermentaire. Le vin de presse issu du pressurage des peaux (utilisé plus tard pour l’assemblage) est obtenu lors de l’écoulage.

La fermentation malolactique démarre naturellement et se fait en barriques neuves, par lots. Viennent ensuite les soutirages des lies épaisses, sulfitage et assemblage précoce. L’élevage en barrique est traditionnel car il s’effectue les 6 premiers mois bonde dessus avec « Bonde en verre » ce qui permet un dégazage et une oxygénation naturels du vin. Les ouillages sont effectués une à deux fois par semaine, suivis d’un soutirage à l’esquive tous les trois mois. Le reste de l’élevage se fera bonde de côté. Des contrôles microbiologiques sont effectués systématiquement durant toute la vinification. L’élevage durera 14 à 18 mois dans des barriques neuves. Avant la mise en bouteille, collage au blanc d’œufs, sans filtration.

En bouteille

Les propriétaires de Figeac recherchent toujours l’équilibre entre l’acidité, l’alcool, les composés phénoliques et aromatiques. Le degré potentiel recherché est d’environ 13° d’alcool. Depuis 2006, Château Figeac propose un nouveau vin, le « Petit Figeac » (environ 1’000 caisses) qui est une cuvée intermédiaire entre le 1er et le 2e vin.

Les grandes années de Château Figeac ont en commun une grande richesse d'arômes grâce à l'assemblage, une belle élégance et une longue garde (Cabernet-Sauvignon), qui les distinguent des autres grands Saint-Emilion. Bien que certains amateurs lui reprochent parfois une maturité « sur le fil », la très grande régularité du domaine en fait cependant une valeur très sûre.

-

Château Figeac

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Château Figeac, le Petit Figeac, la Grange Neuve de Figeac (second vin)

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - SAINT-EMILION GRAND CRU

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2008 92.2 102.1 2.65
2007 91.7 102.9 2.56
2006 91.9 102.2 2.13
2005 89.8 102.1 5.22
2004 88.1 101.2 4.74
2003 87.3 101.0 5.42
2002 87.8 102.5 3.93
2001 88.0 103.9 4.54
2000 88.7 102.9 4.42
1999 87.9 102.6 6.58
1998 89.2 101.3 4.82
1997 86.2 100.3 4.67

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Alain Bringolf - 03/2009

Goûté à la propriété.
33% Merlot, 33% Cabernet-Sauvignon, 33% Cabernet-Franc
Cette année en juillet, un orage de grêle avait ravagé une partie de la production, contraignant à des rendements très réduits (28 hl/ha).
Couleur rubis avec de premiers reflets fauves sur le liseré.
Nez envoûtant et intense, mêlant des arômes secondaires de fruit rouges, d'épices et de bois précieux. A l'agitation surviennent de nobles fragrances tertiaires, balsamiques et de truffe noire.
Corps sphérique et assez souple, riche et typé solaire. Tannins fins et suaves, ciselés comme de la dentelle. Le vin s'étire sur le palais, prégnant et sans lourdeur. Sensation minérale en fin de bouche, toujours digeste et élégante.
Beaucoup de classe pour ce vin délicat, aux antipodes de la bête de concours..


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle
  • Him Motion