StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Fombrauge

Saint-Emilion Grand Cru

Grand Cru

dernière mise à jour : mardi 09 février 2010
 

Château Fombrauge est un Grand Cru Classé de Saint-Emilion dont l’origine remonte au 16ème siècle. C'est donc l’un des plus anciens de la région.

Le Domaine

C’est en 1466 que Jacques de Canolle, premier Seigneur de Fombrauge, achète la propriété. En 1575 environ son petit-fils, Pierre de Canolle lui succède. Fombrauge restera alors propriété de la famille de Canolle durant plusieurs décennies.

La dénomination de la propriété sera précisée vers 1750 dans la carte de Pierre de Beleyme établie par Seguin. Le Château appartient alors à Dumas de Fombrauge qui se passionne pour le développement et la promotion de l’agriculture. En 1760 il créé un club qui devient une école d’application pour l’agriculture. Ceci permettra la mise en valeur de Château Fombrauge qui aura un rôle précurseur, à une époque où l’activité agricole de la région est surtout céréalière. Dumas de Fombrauge met en pratique, souvent de façon empirique, des techniques modernes pour l’époque, en matière de sélection de parcelles, d’encépagement, de travail à la vigne, et de vinification. Toutes ces pratiques seront couronnées de succès, y compris la réussite commerciale. Au 18ème siècle, les vins faits par Dumas de Fombrauge sont principalement commercialisés en Angleterre, en Hollande et en Allemagne. A l’époque, la propriété de Fombrauge faisait partie des 10 crus de Saint-Emilion qui bénéficiaient d’une certaine notoriété.

Au 19ème siècle différents propriétaires de Fombrauge s’attachèrent à améliorer l’encépagement sur ses différents terroirs.
Fombrauge redémarre en 1936 lorsque la famille Bygodt achète le domaine. De gros investissements sont consentis avec la modernisation des chais, les sélections des parcelles ainsi qu’un rendement limité. La Maison Hans Just à Copenhague achète Fombrauge en 1987 et ce sera Monsieur Flemming Karberg qui exploitera le domaine durant 12 ans.

En 1999, Fombrauge est acquis par Monsieur Bernard Magrez. La propriété portera, désormais, le nom de Magrez-Fombrauge. A nouveau des investissements importants sont consentis sur le plan technologique et cultural. Au niveau des bâtiments de Fombrauge, une grande restauration est en cours, notamment le chai qui pourra accueillir très prochainement 1000 barriques (actuellement 850), la chartreuse et le cadran solaire situé dans la cour du château datant de 1679. Aujourd’hui, la vinification de Magrez-Fombrauge est suivie par l'oenologue Michel Rolland.

À la Vigne

A Magrez-Fombrauge les 52ha de vigne sont posés sur un plateau calcaire qui définit les trois principaux terroirs de Saint-Emilion, en côte et pied de côte dont une grande partie est exposée plein sud. A la vigne, on pratique la taille et une nouvelle impulsion est donnée depuis quelques années avec une politique de réduction des rendements maîtrisés par un enherbement total et d'optimisation de la maturité des fruits. On pratique les vendanges vertes et les effeuillages. La cueillette du raisin est manuelle, en cagettes. Des tris sont effectués alternativement à la vigne et au chai.

Au Chai

Afin de privilégier la sélection parcellaire, des cuves thermorégulées en aluminium de petite contenance pourront accueillir les 4000hl de vin issus de la récolte. Les fermentations malolactique se font en barriques neuves avec batonnage sur lie. La durée d’élevage du premier vin de Magrez-Fombrauge sera de 14 à 16 mois selon les millésimes, en fûts de chêne français, 50% de bois neuf.

En Bouteille

Le deuxième vin de Château Fombrauge est Le Cadran de Fombrauge et le troisième vin Château Maurens. La production, répartie sur les trois vins, est d’environ 300'000 bouteilles selon les millésimes.

Château Magrez-Fombrauge est une propriété à la qualité constante, dont les vins se situent régulièrement dans la bonne moyenne des grands crus de l'appellation Saint-Emilion. Fombrauge d'avant 2000 sont des vins au profil plus souple, qui se boivent bien à table. Autrefois Fombrauge était même considéré comme un vin de consommation assez courante et les millésimes antérieurs aux années 1980 n'offrent que peu d'intérêt. Depuis la reprise du domaine par Bernard Magrez, Fombrauge a gagné en concentration, en chair et en puissance. C'est une illustration de vins dits « modernes » et certains critiques considèrent que Château Fombrauge fait l'objet d'un élevage un peu trop luxueux en regrettant des notes boisées parfois trop présentes.

Château Fombrauge produit également une cuvée spéciale, Magrez-Fombrauge. Cette cuvée provient d'une parcelle particulière de 1.5 ha abritant de vieilles vignes aux raisins très concentrés et vinifiée avec grand soin. Magrez-Frombrauge donne un vin plein et suave, parfois un peu boisé, qui n'est pas sans rappeler certaines caractéristiques des cuvées dites "de garage".

-

Château Fombrauge

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Fombrauge, Cadran de Fombrauge (second vin), Château Maurens (troisième vin), Magrez-Fombrauge

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - SAINT-EMILION GRAND CRU

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2009 90.5 98.9 2.39
2008 88.8 98.4 1.47
2007 88.0 98.8 2.49
2006 88.3 98.3 3.74
2005 86.8 98.7 4.86
2004 84.8 97.4 4.59
2003 85.5 99.1 4.58
2002 85.0 99.5 0.79
2001 85.0 100.4 0.17
2000 85.0 98.6 4.97
1999 85.0 99.5 0.24

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Alain Bringolf - 04/2007

Robe d'un rubis éclatant.
Nez curieux, marqué par les épices, mais également par des odeurs de poivron et ... de javel.
Bouche de moyenne densité, certes fruitée mais déséquilibrée par un côté un peu acerbe et une amertume à la limite du désagréable. Persistance très moyenne.
Décevant !


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle