StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Giscours

Margaux

3ème Grand Cru Classé

dernière mise à jour : mardi 12 janvier 2010
 

Château Giscours, classé 3ème Grand Cru en 1855, voit sa production ensuite végéter puisque de nombreux propriétaires s'y succèdent, jusqu'au rachat de Giscours par Nicolas Tari en 1952, qui modernise l'exploitation et redonne une nouvelle impulsion à Giscours.

Le Domaine

Les origines de Château Giscours remonteraient au 14ème siècle, mais la première reconnaissance du vignoble par acte de vente date de 1552. À la Révolution française, la propriété, un bien de la famille de Saint-Simon, est confisquée et devient bien national. C'est en 1847 que Jean-Pierre Pescatore, grand banquier parisien, modifie profondément le domaine de Giscours en y construisant le château actuel. Depuis le début des années 1990, la direction de l'exploitation est assurée par Eric Albada Jelgersma, qui a aussitôt procédé à la rénovation du vignoble et des bâtiments d'exploitation de Château Giscours.

À la vigne

D'une taille de 83 hectares, dont 80ha en production, le vaste vignoble de Château Giscours est posé sur des croupes de graves d’origine garonnaise et des sables d’origine glacière. L’âge moyen des plants est de 25 ans. L’encépagement de Giscours est constitué à 60% de Cabernet-Sauvignon, 32% de Merlot, 5% de Cabernet-Franc et 3% de Petit-Verdot. La densité de plantation est de 10'000 et 8'330 pieds/ha, pour un rendement moyen de 45hl/ha. La taille est en guyot double et le palissage se situe à 140cm. Quelques différences observées au niveau de l'évolution de maturation des grappes, ont encouragé les vinificateurs de Giscours à procéder à des sélections et à des élevages parcellaires. La culture de la vigne est raisonnée avec la mise en pratique de labours mécaniques. Les engrais utilisés sont organo-minéraux. Les vendanges sont manuelles avec une sélection des baies par tri à l’arrivée des chais.

Au chai

La vinification à Château Giscours est traditionnelle avec la particularité d’une macération longue à chaud. L’approche tient compte du parcellaire ainsi que de l’âge de la vigne. Après triage, éraflage et un léger foulage, le raisin est mis dans les cuves béton et inox thermorégulées de Château Giscours. La température de fermentation est de 28 à 30°. La durée de cuvaison est de 18 à 24 jours. Après le recueil du jus fermenté (le vin de goutte), le pressurage du marc qui reste dans la cuve, est effectué par des pressoirs pneumatiques. Ils libèrent ainsi un nouveau jus, dense, tannique et corsé qu’on nomme le vin de presse, utilisé ensuite lors des assemblages. L’entonnage se fait après la fermentation malolactique. L’élevage du vin assemblé se fait en barriques de chêne français à grains fins et de chauffe moyenne, 50% de bois neuf. La durée de l’élevage, en fonction des millésimes, sera de 15 à 18 mois. Un soutirage est fait tous les trois mois à la bougie. Collage au blanc d’œuf avant la mise en bouteille au château.

En bouteille

Château Giscours a été touché par plusieurs scandales dans les années 80 (utilisation de copeaux dans les cuves) et au début des années 90 (mélanges d'appellations et de millésimes avec des vins de moindre qualité et utilisation de produits et de pratiques illicites tels que la surchaptalisation). Ces affaires juridiques et financières ont porté un lourd préjudice au Château Giscours dont les vins furent, momentanément, délaissés par les consommateurs. Heureusement, les choses semblent définitivement remises dans le droit chemin et depuis le début de cette décennie, la progression qualitative de Giscours est réellement impressionnante! Si certains millésimes plus anciens de Giscours sont encore, actuellement, délectables (1975, 1978), c'est depuis les excellents 2000, 2001 et 2004, mais surtout 2005 et 2006 que la progression de Château Giscours est impressionnante! Le style actuel des vins de Giscours est rond avec une recherche adéquate de saveurs élégantes et de tannins soyeux.

-

Château Giscours

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Giscours, La Sirène de Giscours (second vin)

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - MARGAUX

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2008 89.7 100.5 3.01
2007 89.3 100.9 2.97
2006 90.3 101.1 2.82
2005 88.6 101.2 3.84
2004 87.7 102.0 3.29
2003 87.3 102.1 4.23
2002 84.8 99.7 4.92
2001 84.6 100.7 3.84
2000 86.3 101.1 4.47
1999 85.0 100.0 4.88
1998 86.1 100.5 3.98
1997 83.6 99.8 1.83

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Laurent Gibet - 03/2009

Pour le Club toulousain In Vino Veritas.
Fragrances corsées de cassis, de fraise, de cacao, de moka.
Bouche souple, bien équilibrée, réglissée, comme un peu sucrée. Le lendemain la bouche est plus mince avec une finale un peu asséchante.
Aération néfaste pour un vin qui se présentait mieux à l'ouverture.


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle
  • Him Motion