StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Gloria

Saint-Julien

Non classif.

dernière mise à jour : vendredi 12 février 2010
 

Le nom du Château Gloria aurait été inspiré par un lieu dit voisin où l’on se rendait en procession pour la Fête-Dieu. Il se pourrait également qu’il soit issu d’une parcelle cadastrale de Beychevelle où se trouvait la maison familiale des propriétaires.

Le Domaine

Quoi qu’il en soit, le Château Gloria est le plus récent Château médocain. Il est l’œuvre d’une vie, celle d’Henri Martin (tonnelier comme son père) qui fait sa première acquisition de 6'000 pieds de vigne à Saint-Julien en 1939. Il s’agit de la première pièce d’un puzzle de différents terroirs qui deviendront cette toute nouvelle propriété, ceci à une époque où le regard du monde était moins porté sur le Médoc. Parcelle par parcelle, Henri Martin va acquérir divers lots de crus classés de Saint-Julien qui composeront le vignoble de Gloria. Les années 1970 marqueront l’aboutissement de toutes ces patientes démarches avec un domaine d’une surface de 47 hectares, constitué uniquement de terroirs de crus classés. A noter toutefois que Gloria ne figure logiquement pas au classement de 1855 puisque le Château n’existait pas à cette époque. Depuis le décès d’Henri Martin en 1991, Françoise sa fille et Jean-Louis Triaud, son gendre, à ses côtés depuis 1974, poursuivent son œuvre avec détermination.

À la vigne

Le vignoble se situe sur trois zones distinctes: au centre de Beychevelle, à l’ouest et au nord, à la limite de l’appellation Pauillac. La vigne, d’une densité de plantation de 10'000 pieds/ha, repose sur des terroirs de graves argilo sablonneuses. L’âge de la vigne se situe entre 30 ans et 80 ans, en moyenne aux alentours de 35 ans. L’encépagement est classique, 65% de Cabernet-Sauvignon, 25% de merlot, 5% de Cabernet-Franc et 5% de Petit-Verdot qui apporte aux assemblages sa couleur et un supplément aromatique, tannique et alcoolique. La taille se fait en guyot double et le rendement à l’hectare est de 45 hectolitre en moyenne. Les vignerons effectuent, selon les besoins, un effeuillage simple face ou double face avec décompactage des grappes afin de favoriser l’aération des grains. Les éclaircissages ne sont plus pratiqués car donnant trop de vigueur à la vigne. Depuis peu, la culture de la vigne s’oriente vers une conduite raisonnée. Ainsi, 90% des terres sont labourées et les désherbants sont progressivement bannis.

Au chai

En 1991, le domaine a été entièrement modernisé, chai complètement restructuré et équipé d’un système moderne de conquet sur tapis roulant pour une réception idéale de la récolte, érafloir sophistiqué qui conserve l’intégralité des raisins, cuves en acier émaillé avec thermorégulation, système de concentration par évaporation sous vide. En 2000, un deuxième chai à barrique a été aménagé portant la capacité totale à 2000 barriques. Dès le mois de décembre, le vin est mis en tonneaux par lots à 45% de bois neuf. L’assemblage est effectué en février et durant les 12 mois suivants, le vin sera soutiré tous les trois mois et collé. La propriété travaille avec 7 tonneliers différents fournissant du chêne français et américain en chauffe moyenne.

En bouteille

Grâce à son terroir de graves sablonneuses, les vins de Château Gloria ont naturellement un style aromatique, fin et charmeur, une texture savoureuse aux tannins enrobés. Sous l’impulsion conjuguée de Jean-Louis Triaud et de Remi Di Costanzo, le responsable technique du Château Gloria, l’approche au niveau de la production fait aujourd’hui l’objet de soins renouvelés – ce qui ne fut pas toujours le cas jusqu’au début des années 90. L’attention portée aux rendements à la vigne et une vinification plus pointue, donnent à Château Gloria une bonne régularité qui le place aujourd’hui parmi les crus au rapport Qualité/Prix apprécié des amateurs de vins ronds et séduisants, qui se boiront assez rapidement. Peut-être en raison des caractéristiques propres à son terroir plus sablonneux, les tenants de vins très structurés se tourneront plutôt vers Château Saint-Pierre, son « frère » de l’écurie des Domaines Henri Martin.

-

Château Gloria, parc

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Gloria, Saint-Pierre, Bel-Air, Haut-Beychevelle Gloria, Peymartin

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - SAINT-JULIEN

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2008 89.3 98.1 1.64
2007 88.8 98.7 2.06
2006 87.5 96.7 4.22
2005 85.9 96.6 6.07
2004 85.8 98.4 4.21
2003 86.1 98.3 3.89
2002 87.9 100.4 3.04
2001 80.9 94.1 2.21
2000 84.9 96.8 3.1
1999 86.8 100.0 4.85
1998 85.6 97.5 6.08
1997 85.5 98.4 1.87

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Alain Bringolf - 07/2008

(Goûté à la propriété juste après soutirage)
Légère réduction au nez (probablement due au soutirage), épices douces, légèrement mentholé.
Bouche assez souple, sensation de pain grillé, fruits rouges, cerises. Fruit délicatement concentré.
Le vin se révèle assez généreux, soyeux, de persistance moyenne mais agréable.


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle
  • Him Motion