StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Guiraud

Sauternes

1er Grand Cru Classé Sauternes

dernière mise à jour : jeudi 11 février 2010
 

Château Guiraud est le seul Premier Cru Classé de Sauternes (avec château d'Yquem), situé au sein même de la commune de Sauternes, à 45 km au sud de Bordeaux sur la rive gauche de la Garonne.

Le Domaine

La Maison Noble du Bayle était le premier nom de Château Guiraud, alors propriété de la famille de Mons de Saint Poly. Pierre Guiraud se porte acquéreur de Guiraud en 1766 et lègue le domaine à son fils à son décès en 1799. Ce dernier mettra en place les fondations du vignoble actuel. A sa mort, iI lègue la propriété à son fils Pierre-Aman en 1837. C'est avec cette dernière succession que Bayle quitte la famille Guiraud alors même que sa valeur avait triplé en moins de quarante ans et que trois générations de Guiraud avaient fait de Château Giraud, un cru de prestige consacré en 1855. Hélas, le domaine périclita par la suite jusqu’à sa renaissance à partir de son rachat, en 1981, par l'armateur canadien Frank Narby. De considérables investissements, absolument nécessaires à l'époque, furent consentis pour que ce cru retrouve sa renommée perdue depuis son classement officiel de 1855.

Le domaine a été racheté en 2006 par une société financière de participation, appartenant majoritairement à la Famille Peugeot. La présence dans le groupe d'acheteurs d'Olivier Bernard (Domaine de Chevalier), Stephan von Neipperg (Château Canon la Gaffelière, La Mondotte) et Xavier Planty (Gérant actuel) semble, garantir les ambitions qualitatives élevées des nouveaux propriétaires.

À la vigne

Le vaste vignoble de près de 100 hectares est posé sur un terroir complexe, mélange de graves, de sable rouge et de craie. Sous la direction de Xavier Planty, les exigences ont ainsi été relevées: culture bio dans le vignoble, suppression d’une partie des rameaux de chaque cep, taille orientant la croissance de la vigne, taille du sémillon en éventail de 3 à 4 bras avec un courçon de deux yeux chacun, taille du Sauvignon à la bordelaise avec deux baguettes couchées sur le fil fixe comportant chacune 4 bourgeons. De plus, Guiraud s’efforce, depuis 25 ans, d’appliquer des méthodes qui contribuent à la création d’un écosystème équilibré où espèces variétales et vivantes peuvent coexister par la plantation de haies.

A la vigne, l’enherbement est naturel, les allées sont enherbées, le labour est tardif, la tonte des bordures et allées se fait après la maturité des graminées. L’encépagement est composé de 65% de Sémillon et 35% de Sauvignon. L’âge moyen de la vigne est de 30 ans. La densité de plantation est de 6'660 pieds/ha. Avant la vendange, des prélèvements sont régulièrement effectués afin que le raisin atteigne un minimum de 20° d'alcool potentiel. La vendange est manuelle et est réalisée par tries successives (de 2 à 6 tries sont effectuées par parcelles). Le pourcentage de raisins botrytisés évoluera avec l'avancée de la vendange. Les baies "malades" seront "tombées" pour éviter la prolifération de maladies.    

Au chai

Actuellement, la chaptalisation et cryœxtraction sont bannies de chez Château Guiraud. Un élevage particulièrement pointu, donne aujourd'hui des résultats reconnus de l’ensemble des critiques. La cuvaison moyenne du Grand Vin de Guiraud est de 21 à 60 jours en barriques. Le vin vieillira 18 à 24 mois en barriques neuves avant sa mise en bouteille. Le rendement moyen est d’environ 12 hl/ha, soit 100'000 bouteilles par an. A noter que Guiraud produit un deuxième vin, le « Dauphin de Guiraud ».

En bouteille

Depuis les années 1980, Guiraud a réussi à produire quelques millésimes sublimes. Bientôt à maturité, le 1986 est un parfait exemple de l'objectif que cherche aujourd'hui à atteindre Xavier Planty. Le riche Guiraud 1990 est également de la même veine. Plus récemment, notre analyse montre que ce domaine maîtrise parfaitement les millésimes corrects tels que 1998, 1999, 2000, 2002 et 2006 où il excelle. C'est d'ailleurs dans ce type d'années que Guiraud est particulièrement intéressant, car il représente alors un rapport Qualité/Plaisir vraiment remarquable. Bien que de très belle qualité absolue lors des exceptionnels millésimes récents (2007, 2005, 2003, 2001, 1997 ou 1995), l'étude comparative situe cependant Château Guiraud légèrement en retrait par rapport à quelques-uns de ses pairs d'appellation. Les amateurs de liquoreux amples, aux arômes de fruits mûrs raffolent généralement de ce cru au style hédoniste. Le style des millésimes plus récents a cependant tendance à s'affiner. Les bouteilles de Château Guiraud d'avant 1983 n'ont toutefois que peu d'intérêt. A noter que 15% du vignoble est consacré à l'élaboration d'un intéressant blanc sec, Le "G" du Château Guiraud.

-

Château Guiraud

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Guiraud, Le Dauphin de Guiraud (second vin),

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - SAUTERNES

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2009 95.0 102.0 2.47
2008 90.9 101.0 1.63
2007 92.9 101.8 2.08
2006 91.1 101.1 2.02
2005 88.8 99.5 3.42
2004 86.9 100.3 5.15
2003 90.5 100.6 3.57
2002 91.4 103.5 2.98
2001 89.0 100.7 1.57
2000 87.9 103.3 4.22
1999 87.7 103.5 4.94
1998 90.8 103.4 3.79
1997 89.7 100.5 4.16

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Laurent Gibet - 06/2009

Pour le club toulousain In Vino Veritas.
La robe, étonnamment claire pour le cru, arbore de beaux reflets jaunes "bouton d'or".
Le nez explosif évoque une corbeille de fruits avec ses arômes de citron confit, de marmelade d'orange, d'ananas, de poire.
En bouche, le vin est encore marqué par les stigmates de son élevage mais la liqueur est de belle qualité, délivrant des arômes de noix de coco, de caramel et d'abricot frais très pur. Il fait preuve de beaucoup de fraîcheur et de digestibilité et ravit les bouches par son fruit et sa finesse.


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle