StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Haut-Brion

Pessac-Léognan

1er Grand Cru Classé

dernière mise à jour : mardi 05 janvier 2010
 

Château Haut Brion, cru historique fondé en 1525 par Jean de Pontac, fait partie de la mémoire viticole bordelaise.

Le Domaine

Jean de Pontac, qui mourut à l'âge extraordinaire de 101 ans (1488-1589), est le véritable fondateur du château Haut-Brion. Sa seconde épouse, Jeanne de Bellon, apporte en dot une partie du domaine Haut-Brion. Au fil des années, Jean achète des terres qui forment peu à peu un important domaine. En 1550, il achève la construction du château destiné à l'exploitation des vignes, probablement la première demeure entièrement à vocation vinicole du bordelais. Au long de sa longue histoire, Château Haut-Brion appartiendra successivement aux familles De Fumel de 1746 à 1801, brièvement au ministre des Affaires étrangères de Napoléon, Charles-Maurice de Talleyrand puis, quelques années plus tard, à la famille Larrieu jusqu'en 1922. En 1923, après de multiples problèmes d'indivision, Haut-Brion passe aux mains d'une banque, la Compagnie Algérienne, avant que celle-ci ne vende ensuite le domaine à André Gibert, qui gèrera Château Haut-Brion à travers les moments difficiles de la crise économique de 1929. En 1934, âgé, malade et sans héritier, Guibert songe à faire don de Haut-Brion à la ville de Bordeaux, qui refuse par crainte des coûts d'entretien. L'année suivante, en 1935, le banquier américain Clarence Dillon se porte acquéreur de Château Haut-Brion. Ce sont toujours ses descendants, la Duchesse Joan de Mouchy et le Prince Robert de Luxembourg, arrière petit fils de Clarence Dillon et fils issu du mariage de Joan avec Son Altesse Royale le prince Charles de Luxembourg, qui sont propriétaires de Château Haut-Brion.

À la vigne

Aujourd'hui "assiégé" par la ville de Bordeaux, le climat du vignoble s'est probablement modifié, avec un réchauffement notable des températures moyennes dues à l'urbanisation environnante. De ce fait, Haut-Brion est l'un des domaines bordelais les plus précoces et la maturation des raisins se fait toujours quelques semaines avant la plupart des autres crus. Cet élément est d'ailleurs un avantage certain, principalement lors d'automnes maussades. Le terroir de Haut-Brion est formé par deux croupes de grosses graves d'une quinzaine de mètres. Le sous-sol est composé, en surface, de gravier et de sable posés sur une couche argilo-crayeuse.

Depuis 1977, Haut-Brion cultive une collection de clones dans les trois cépages en rouge qui permettent au domaine de sélectionner les plants convenant le mieux à l'élaboration du grand vin. La conduite de la vigne est traditionnelle au Château Haut-Brion, où les terres sont régulièrement labourées et les produits de synthèse parcimonieusment utilisés. L'âge moyen des vignes est de 30 ans et 1.5 hectare du vignoble est replanté chaque année. La densité de plantation est de 8'000 pieds/ha pour un rendement moyen de 36 hl par hectare. Les vendanges sont manuelles avec des sélections sévères sur tables de tri avant l'entrée au cuvier.

L'encépagement de Château Haut-Brion blanc est composé, à parts égales, de Sauvignon et de Sémillon. Les vignes blanchent couvrent 3 hectares du domaine.

Au chai

La famille Delmas occupe la charge de régisseur à Haut-Brion depuis trois générations. C'est Jean-Philippe qui supervise le domaine depuis le début des années 2000.

Rouge: Lors de la récolte, les raisins sont juste éraflés et les grains, à peine éclatés, sont déposés dans les cuves en inox, refroidies par un système de ruissellement d'eau extérieur, pour une lente macération. La fermentation alcoolique démarre spontanément, grâce aux levures naturelles du vignoble. L'extraction est obtenue par remontage pendant environ deux semaines. L'assemblage a lieu très tôt, afin de différencier la vinification des lots qui formeront le Château Haut-Brion et ceux qui n'entreront pas dans le grand vin. Après la fermentation malolactique, le vin est mis en barriques neuves pour une durée de vingt mois, dont douze bonde dessus. Quatre soutirages effectués durant l'élevage permettent d'éliminer les dépôts du fond des fûts. Il est à relever que Château Haut-Brion est l'un des rares crus bordelais à posséder sa propre tonnellerie. La mise en bouteilles, de forme particulière depuis 1958, se fait après filtration. Jusqu'en 2007, le second vin de Haut-Brion s'appellait Bahans Haut-Brion et a été rebaptisé depuis lors, Clarence de Haut-Brion, en l'honneur de Clarence Dillon.

En Bouteille

  • Rouge: Le style de Haut-Brion est extrêmement classique, assurément moins flamboyant et concentré que les Premiers Crus de Pauillac (Latour, Lafite et Mouton), il se rapproche quelque peu de Château Margaux par la finesse. Mais c'est surtout au vieillissement qu'il devient le plus typé "Graves", présentant alors une large et noble palette d'arômes tertiaires particulièrement intenses et complexes. Haut-Brion est un vin devant impérativement mûrir afin qu'il exprime pleinement son énorme potentiel. Ce grand classique bordelais n'est que très rarement pris en défaut. Les Delmas, père (Jean) et fils (Jean-Philippe) ont toujours su mener les vinifications avec pertinence et grand doigté. La longue histoire de Haut-Brion est riche en millésimes de légende: 1926 et 1928 envoûtent encore les rares privilégiés qui ont pu y tremper leurs lèvres.. 1945 et 1949, parfaits à boire actuellement, représentent la quintessence bordelaise. Les années 50 et 60 ont laissé des chefs d'oeuvres absolus (1955, 1959, 1961). Plus proche de nous, Haut-Brion 1989 est un monument qui concurrencera le 1945 dans.. 50 ans! Parmi les années récentes, Haut Brion 2005 figurera certainement au firmament du domaine; Haut Brion 1995 et 1998 seront aussi très grands. Parmi les millésimes injustement "snobés", Haut Brion 2002 mais encore davantage 2001, représentent de véritables aubaines pour les amateurs, désirant boire un 1er Grand Cru Classé à des prix encore relativement raisonnables.

  • Haut-Brion blanc est un vin sec très confidentiel et extrêmement recherché par les connaisseurs, dont la production moyenne varie entre 50 et 80 hl (6'000 à 10'000 bouteilles). Très original de par sa structure, Haut-Brion blanc se différencie des autres vins blancs secs du Bordelais. Il associe avec bonheur l'onctuosité, la suavité, la douceur apparente du Sémillon avec la fraîcheur et l'expression du Sauvignon mûr. Le domaine produit également Les Plantiers du Haut-Brion, un vin blanc sec de marque, réalisé à partir de sélections de Château Haut-Brion blanc et de Château Laville Haut-Brion, mais cependant jugées non aptes à composer les deux grands vins. À partir de 2009, ce second vin est rebaptisé La Clarté de Haut-Brion.

-

Château Haut-Brion

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Haut-Brion rouge, Haut-Brion blanc, Bahans Haut-Brion (second vin rouge), Clarence de Haut-Brion (depuis 2007), Les Plantiers du Haut-Brion (second vin blanc)

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - PESSAC-LÉOGNAN

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2008 95.8 106.0 1.54
2007 94.4 106.0 1.09
2006 94.8 105.5 1.7
2005 97.2 110.2 2.09
2004 92.8 106.7 3.01
2003 92.4 107.4 3.83
2002 94.0 109.9 3.63
2001 92.6 109.2 3.1
2000 94.0 108.9 2.68
1999 92.2 107.3 2.97
1998 93.8 107.1 2.7
1997 92.1 108.9 2.5

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Alain Bringolf - 08/2007

Couleur rubis, peu d'évolution.
Arômes précis et délicats, violettes, léger fumé et groseilles fraîches.
Attaque franche, solide structure aux tannins granuleux. Beaucoup de fraîcheur et longueur remarquable.
Un vin solide et encore sur la retenue, rond et équilibré. Il évoluera très bien pour une dizaine d'années encore.


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle
  • Him Motion