StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Château Lagrange

Saint-Julien

3ème Grand Cru Classé

dernière mise à jour : vendredi 12 février 2010
 

Château Lagrange, tel qu'on le connait aujourd'hui, date du 18ème siècle, mais ses origines remontent à l'époque des Chevaliers Templiers au tout début du 14ème siècle.

Le Domaine

Si à Lagrange, il ne reste plus de traces de cette époque médiévale, les visiteurs actuels restent admiratifs devant le magnifique plan d'eau où évoluent majestueusement quelques cygnes. Superbement rénové et remis en valeur, Château Lagrange a été superbement remis en valeur durant les années 1980 par son propriétaire actuel, le Groupe japonais Suntory. C'est le Baron de Brane au 18ème siècle qui pose les fondements du vignoble actuel. Un peu plus tard, Lagrange se souvient encore des fêtes grandioses données par Charles Tanneguy Comte Duchatel, où accourait toute la haute société. C'est grâce à cet ancien ministre du roi Louis-Philippe, que Château Lagrange put se hisser au rang de 3ème Grand Cru classé en 1855.

À la vigne

Hélas, la crise du phylloxéra au 19ème, la récession des années 1930 suivie de la guerre, laissèrent Château Lagrange dans un triste état, jusqu'au rachat par le groupe Suntory en 1983. De nombreuses parcelles avaient alors du être vendues pour faire survivre la propriété et le vignoble de Château Lagrange ne faisait plus que 50 hectares sur les 113 initiaux! Sur les conseils du Pr. Emile Peynaud et de Michel Delon (Léoville las Cases) et le travail du Directeur Marcel Ducasse, tout y fut rénové à grands frais et mis aux normes les plus avancées de l'époque. Le vignoble, aujourd'hui revenu à sa proportion originale, enserre le superbe bâtiment 18ème sur deux croupes de graves siliceuses qui représentent le point culminant de Saint-Julien. L'encépagement est de 65% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot et 7% de Petit Verdot. Depuis 1997, quatre hectares sont plantés en blanc (60% Sauvignon Blanc, 30% Sémillon et 10% Muscadelle) et produisent un vin sec, Les Arums de Lagrange. La densité de plantation tourne autour de 8'000 pieds / hectare alors que les replantations sont prévues sur une densité plus élevée. L'âge moyen des vignes est de 30 ans et elles produisent un rendement moyen de 41 hl/ha. Le mode cultural est conventionnel avec une utilisation raisonnée de produits de synthèse.

Au chai

Les grains, récoltés à la main, est mis en cuves inox thermorégulées pour une cuvaison de 15 à 25 jours, selon les millésimes. L'élevage se poursuit en barriques de bois, à 60% neuves, pour une durée de 18 mois durant lesquels des soutirages réguliers sont effectués. Un collage clôt l'élevage avant la mise en bouteilles de Château Lagrange.

En bouteille

Château Lagrange produit environ 230'000 bouteilles de grand vin. Le second vin, Les Fiefs de Lagrange, compte 370'000 bouteilles. Produisant des vins assez souples dans les années 1970, grâce à la forte proportion de Merlot (45%), ce cépage a aujourd'hui été ramené à une portion médocaine plus classique (moins de 30%). Les vins récents de Lagrange sont de style profond, aux tannins riches. Environ 80% de la production part à l'export. Ces dernières années, Château Lagrange produit un vin solide, représentant une valeur sûre du Médoc avec laquelle on est rarement déçu. D'une belle constance, on relève quelques très beaux millésimes anciens comme Château Lagrange 1985 (actuellement à maturité), 1989 et un très remarquable Lagrange 1990. Plus près de nous, 2000, 2003, 2004 et Lagrange 2005 sont de beaux classiques qui sauront vieillir une bonne vingtaine d'années, au moins.

-

Château Lagrange

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Lagrange, Les Fiefs de Lagrange (second vin), Les Arums de Lagrange (blanc sec)

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - SAINT-JULIEN

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2008 90.5 99.4 1.68
2007 88.7 98.5 2.38
2006 90.6 100.1 1.77
2005 88.2 99.2 3.67
2004 87.4 100.2 3.77
2003 87.6 100.1 2.97
2002 86.6 99.0 4.13
2001 85.6 99.5 3.94
2000 85.2 97.0 4.45
1999 86.6 99.8 3.74
1998 86.9 98.9 3.79
1997 85.9 99.0 4.92

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Alain Bringolf - 04/2007

Boisé plutôt marqué (toasté) et de fruit mûr.
Bonne attaque plutôt dynamique. Seconde partie de bouche moins convaincante, lors de laquelle la texture se relâche quelque peu, jusqu'à la finale, plutôt diffuse.


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle
  • Him Motion