StatWine

ÉTUDES DES CHÂTEAUX ET VINS DE BORDEAUX

Petrus

Pomerol

Non classif.

dernière mise à jour : mercredi 10 février 2010
 

Petrus.. Icône de Pomerol. Probablement le rouge qui fait le plus rêver les amateurs de grands vins de par le monde.

Le Domaine

Aujourd'hui propriété des Moueix qui ont racheté les parts de Lily Lacoste, le domaine jouit d'un terroir unique au monde.

À la vigne

Le plateau de Pomerol, d'une surface totale d'environ 200 hectares, est de composition principalement graveleux. Mais à son point culminant se trouve une zone appelée la "boutonnière", constituée de crasse de fer (argiles bleues) située sous une première couche d'argiles noires à smectites d’environ 70 centimètres d’épaisseur. Ces argiles très particulières jouent un rôle similaire à celui d'une éponge qui, en se gonflant d'eau, la restituera ensuite au "goutte à goutte" selon les besoins de la vigne, évitant ainsi toute rupture ou excès hydrique. Le vignoble de Petrus est presque entièrement posé sur ce sol argileux ceinturé de graves et de sables. Il présente une légère déclivité en direction du nord et du sud de l’appellation, permettant aux excès d’eau de s’écouler lentement vers le bas du plateau. Ce terroir froid par la nature de ses sols, permet cependant des maturations généralement plus précoces que pour le reste de l'appellation. L’enracinement des vignes est faible, en moyenne de 40 à 60 cm, ne dépassant donc pas la fine couche de ces argiles à smectites si caractéristiques à Petrus.

Son vignoble couvre une superficie de 11.5 ha plantés majoritairement en Merlot avec 5% de Cabernet Franc. Les sols sont désherbés mécaniquement, sans adjuvants chimiques. Tous les travaux à la vigne sont effectués manuellement. Rognages et épamprages sont effectués avec minutie alors que les vendanges en vert et les effeuillages ne sont appliqués que si la situation l'impose.

Au chai

Après deux tris et un éraflage, les grains sont légèrement foulés et pompés dans des cuves en béton, lesquelles ont remplacé les dernières cuves en bois dans les années 80. Le vin y effectue ses fermentations alcoolique et malolactique avant d'être mis en barriques neuves pour 70% durant 14 à 18 mois. Durant l'élevage, le vin subit des soutirages tous les trois mois. Selon les millésimes, un collage est effectué avant que le vin ne soit remis en cuve, un trimestre avant la mise en bouteille. L'oenologue de la Maison Moueix, Jean-Claude Berrouet, a vinifié Petrus pendant 44 ans (1964-2007) avec un maximum de doigté afin que le vin réponde aux exigences de son immense réputation.

Son fils Olivier a maintenant pris le relais à partir du millésime 2008. Ce dernier explique qu'il garde toujours un projet esthétique en tête et qu'il s'adapte ensuite aux caractéristiques propres du millésime pour se rapprocher de l'idéal. Un élément crucial à ses yeux est représenté par la qualité des tannins. Chaque vin ne peut contenir qu'une quantité définie de tannins. Lors de la vinification, l'extraction va donc être l'élément primordial de la qualité finale du vin. Olivier Berrouet est partisan d'une extraction courte car les meilleurs tannins, les plus mûrs, sortent toujours en premier. Or plus on extrait longtemps, plus on va faire sortir des tannins durs et amers. Le pilotage de la vinification doit donc s'effectuer avec un doigté extrêmement fin et précis. Comme son père, Olivier Berrouet est très réticent à pratiquer l'oxygénation lors des phases de vinification lesquelles, selon lui, nuiraient singulièrement au potentiel de vieillissement.

En bouteille

Dans les grandes années le style de Petrus est sublime, d'une harmonie parfaite avec des tannins à la folle élégance, d'une longueur en bouche dépassant l'entendement. En vieillissant, il acquiert souvent des arômes complexes, truffés qui le rendent inimitable aux yeux des rares chanceux qui ont le privilège de tremper leurs lèvres dans l'élixir. 

Petrus arrive, en moyenne, à sortir 2 à 3 millésimes exceptionnels par décennie. Malheureusement, les prix du marché pour ces nectars les mettent hors de portée de la plupart des bourses. Alors certains amateurs frustrés se rabattent sur des années moins prestigieuses de Petrus et là, ils sont la plupart du temps déçus au vu du prix consenti pour toucher le mythe du doigt. Notre conseil: mieux vaut se cotiser entre plusieurs passionnés afin d'acheter une bouteille légendaire de Petrus et de la boire ensemble. Et là.. avec un verre, on touche carrément au graal!

-

Petrus

VINS PRODUITS PAR LA PROPRIÉTÉ

Petrus

ÉVALUATION PAR RAPPORT À L’AOC - POMEROL

Millésime Note absolue Note relative à l'AOC Ecart type
2009 98.2 106.6 1.16
2008 95.5 105.2 1.41
2007 94.4 105.1 1.56
2006 95.8 105.8 1.39
2005 95.6 108.1 2.83
2004 93.3 108.0 4.55
2003 93.3 108.8 3.33
2002 90.0 105.2 5.11
2001 92.2 106.6 3.31
2000 95.8 109.4 2.84
1999 90.8 104.6 1.58
1998 96.3 107.8 2.88
1997 90.5 105.5 0.5

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Alain Bringolf - 10/2007

Arômes fins de fruits et d'épices douces avec une légère touche florale. Sensation de feuilles de thé au second nez.
La bouche surprend un peu par son côté hermétique, avec des tannins fins mais couvrant un peu un fruit qu'on sent très pur en arrière plan.
Difficile de jauger son potentiel à ce stade, même si on sent une classe évidente. Patience!


La consultation de cette fiche est partiellement vérrouillée

Pour visualiser la fiche complète, vous devez ouvrir un compte Statwine. cliquez ici
  • StatWine
  • Boottle